Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /



Un ami proche m’a dit un jour : « tu sais, je porte le kilt, tu devrais essayer, je suis sûr que ça te plairais ! »

J’ai alors fait un essai avec l’un des siens, une fois, en toute intimité, et je dois avouer que j’ai alors trouvé cela très plaisant.

Par la suite, j’ai participé avec lui à quelques festivités au cours des quelles j’ai pu rencontrer d’autres porteurs de kilt, et voir combien ce vêtement était superbe.

J’étais déjà contaminé, et l’envie d’en avoir un moi aussi, commençait à me travailler au corps !

C’est lors d’une fête organisée justement par une association de porteurs de kilt que j’ai rencontré Richard Duclos. Il est le créateur des douze premiers tartans bretons modernes. Il a aussi ouvert une boutique à Paris, dans le quartier Montparnasse, « La Maison du Kilt ».

Il tenait à l’occasion de cette fête, un stand où il proposait à la vente un échantillon de ses articles autour du kilt. C’est ce jour là que ma décision, déjà bien avancée les semaines précédentes, fût finalisée. Je lui commandais alors mon premier kilt, en Tartan National Breton. Le premier pas était franchit. J’achetais d’ailleurs immédiatement les premiers accessoires nécessaires pour pouvoir le porter quand il me serait livré : un sporran, des chaussettes et une paire de Guillie Brogues.

Lorsque j’ai reçu mon kilt, environ un mois et demi après, je ne vous dis pas quel fût mon plaisir de le passer ! Il me fallait maintenant franchir un autre pas : celui de sortir ainsi habillé en public !

J’avoue que lorsque l’occasion s’est présentée, j’étais plutôt fébrile ! Comment allais-je être considéré par les gens que j’allais croiser ? Avec curiosité, comme un original ou normalement? Et oui, des siècles d’éducation nous inculquant le culte d’une normalité bien encadrée faisant que toute personne sortant de l’ordinaire est bien souvent montrée du doigt et mise à l’écart, je m’imaginais que les réactions risquaient de ne pas toujours être des plus agréables!

Mais j’avoue qu’ayant alors à mes côtés mon ami m’avait alors bien aidé à franchir ce pas. Son assurance me forçais au respect, et donc à faire moi aussi des efforts, et à prendre sur moi !

Passé les premières appréhensions, je dois dire que le plaisir du port du vêtement, la fierté d’avoir osé m’afficher ainsi en public, ainsi que le regard des gens que nous croisions étaient pour moi des sensations très agréables.

Le regard des autres, je le qualifierais de surpris, puis interrogateur, pour enfin finir par admiratif chez certaines personnes.

Donc, l’assurance s’installant en moi, j’ai pu constater lors des sorties suivantes combien le regard des autres se faisait plus agréable. Lors des sorties que nous faisions avec l’association à laquelle j’avais alors adhéré, me permis d’entendre des gens que nous croisions, leur étonnement de voir des porteurs de kilt en Bretagne, puis leur surprise de découvrir ensuite que nous n’étions pas des Ecossais, et enfin d’apprendre l’existence de ces tartans bretons des temps modernes.

Ces gens, dans leur quasi-totalité, nous encourageaient alors dans nos démarches pour faire découvrir ce vêtement en Bretagne.

Toutes ces rencontres avec le public me permirent alors de comprendre un autre point très positif du port du kilt : la facilité que cela nous apporte pour initier le contact avec des gens que nous aurions simplement croisé tout en nous ignorant mutuellement si j’avais alors été habillé en « civil ». Ce mot de tenue « civile » qui me semble le plus parlant dans notre langage moderne, est aussi malheureusement pour moi mal adapté à la situation, puisque je ne considère pas le kilt comme un vêtement d’exception, mais plutôt comme un habit de tous les jours.

Donc, porter le kilt est aujourd’hui pour moi non seulement un plaisir par le seul port du vêtement et de la liberté qu’il représente à mes yeux, mais aussi parce qu’il est un formidable levier pour briser cette barrière d’indifférence que notre société moderne construit jour après jour autour de chacun de nous.

La sensation de liberté que je sens en moi lorsque je le porte me donne des ailes, et une force supplémentaire pour affronter les difficultés de tous les jours !

Porter ce vêtement m’a à ce jour permis de grandir, d’en apprendre plus sur moi et sur des capacités que j’avais déjà avant, mais dont j’ignorais l’existence où que je ne savais pas encore utiliser correctement. J’hésite beaucoup moins dorénavant à aller au devant des autres, pour leur faire découvrir mon monde, que ces gens soient de simples curieux, ou de futurs porteurs de kilt ayant juste besoin d’un petit coup de pouce pour faire mâturer leur envie !


PG

Le 6 mars 2009

Partager cette page

Repost 0
Published by

  • : Le blog des Amis En Kilt
  • Le blog des Amis En Kilt
  • : Ce blog est un point de raliement et d'information pour tous ceux qui aiment le kilt, qu'ils le portent, désirent le porter, ou ne font que l'admirer!
  • Contact

HORLOGE

Recherche

compteur blog
">

Compteur De Visites